La vitamine “soleil” : fruit précieux de la relation entre l’homme et une étoile
[:fr]La vie s’est façonnée à la lumière du soleil, ainsi que nos existences, qui sont dirigées par le rythme naturel du jour et de la nuit.

Quand les cellules de notre peau reçoivent les rayonnements ultraviolets B, contenus dans la lumière de l’étoile centrale de notre système solaire, elles mettent en place des réactions biochimiques particulières qui produisent la vitamine D, surnommée pour cette raison la vitamine « soleil ». 

Cette substance a beaucoup d’effets bénéfiques sur la santé humaine et animale, car elle intervient, entre autres, dans la croissance, la régulation du système immunitaire, la solidité du squelette, la santé de notre peau, la lutte contre les cancers et aussi notre bien-être mental. Rester au soleil c’est bon pour le moral, et c’est bon pour notre corps.

Pourtant, on estime que 80% de la population occidentale est carencée en vitamine D : en effet, nous passons une grande partie de notre temps enfermés dans des bureaux et quand nous sortons nous avons peur du soleil.

S’il est vrai que des longues expositions à la lumière du soleil peuvent provoquer des brûlures, des dysfonctions du système immunitaire voire des cancers, il ne faut pas oublier que notre vitamine D provient essentiellement de notre peau ensoleillée. Seulement 20% de la vitamine D provient de l’alimentation. Sans le soleil, notre production de vitamine D est largement insuffisante. Pour suppléer aux carences, on recommande, de plus en plus, de prendre la vitamine D en tant que complément alimentaire. Pourtant, ce type de vitamine synthétique peut-il remplacer celle que notre corps fabrique lui-même ? Bien entendu les compléments peuvent aider, mais il semble qu’il y a quelque chose d’unique dans la relation “cellules de la peau-rayons de soleil” qu’aucun complément ne peut apporter.

Il est difficile d’estimer combien de temps une personne doit rester au soleil pour synthétiser une bonne dose de vitamine D. Cela dépend de plusieurs facteurs comme le type de peau, le lieu géographique, la période de l’année, ou l’heure de la journée. À chacun alors de trouver sa bonne dose de soleil, pour que sa peau puisse fabriquer, sans danger, ce petit trésor de la nature qu’est la vitamine D.

 

Lia Rosso

 

Voici trois références sur le sujet :

Why Vitamin D3 Supplements May Not Replace Sunshine : https://www.mommypotamus.com/vitamin-d-supplements/

Vitamine D : 80% des occidentaux concernés : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=manque_vitamined_page1_1_do

How much sunlight is enough? : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24770340

 



Lia Rosso
 est docteure en biologie et vulgarisatrice scientifique.
Elle est aussi l’auteure du roman scientifique Le Pituicyte (Rosso Éditions) , et travaille actuellement sur un deuxième ouvrage La nature sauvage en nous.

Crédit photo : Nic-co-uk-nic (Unsplash)[:en]La vie s’est façonnée à la lumière du soleil, ainsi que nos existences, qui sont dirigées par le rythme naturel du jour et de la nuit. Rester au soleil c’est bon pour le moral, et c’est bon pour notre corps.

Quand les cellules de notre peau reçoivent les rayonnements ultraviolets B, contenus dans la lumière de l’étoile centrale de notre système solaire, elles mettent en place des réactions biochimiques particulières qui produisent la vitamine D, surnommée pour cette raison la vitamine « soleil ».

Cette substance a beaucoup d’effets bénéfiques sur la santé humaine et animale, car elle intervient, entre autres, dans la croissance, la régulation du système immunitaire, la solidité du squelette, la santé de notre peau, la lutte contre les cancers et aussi notre bien-être mental.

Pourtant, on estime que 80% de la population occidentale est carencée en vitamine D : en effet, nous passons une grande partie de notre temps enfermés dans des bureaux et quand nous sortons nous avons peur du soleil.

S’il est vrai que des longues expositions à la lumière du soleil peuvent provoquer des brûlures, des dysfonctions du système immunitaire voire des cancers, il ne faut pas oublier que notre vitamine D provient essentiellement de notre peau ensoleillée. Seulement 20% de la vitamine D provient de l’alimentation. Sans le soleil, notre production de vitamine D est largement insuffisante. Pour suppléer aux carences, on recommande, de plus en plus, de prendre la vitamine D en tant que complément alimentaire.

Pourtant, ce type de vitamine synthétique peut-il remplacer, celle que notre corps fabrique lui-même ? Bien entendu les compléments peuvent aider, mais il semble qu’il y a quelque chose d’unique dans la relation cellules de la peau-rayons de soleil qu’aucun complément ne peut apporter. Il est difficile d’estimer combien de temps une personne doit rester au soleil pour synthétiser une bonne dose de vitamine D. Cela dépend de beaucoup de plusieurs facteurs comme le type de peau, le lieu géographique, la période de l’année, ou l’heure de la journée.      À chacun alors de trouver sa bonne dose de soleil, pour que sa peau puisse fabriquer, sans danger, ce petit trésor de la nature qu’est la vitamine D.

 

Lia Rosso

 

Voici trois références:

Why Vitamin D3 Supplements May Not Replace Sunshine : https://www.mommypotamus.com/vitamin-d-supplements/

Vitamine D : 80% des occidentaux concernés : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=manque_vitamined_page1_1_do

How much sunlight is enough? : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24770340

 [:]