[:fr]”Les arbres, entre visible et invisible”[:]
[:fr]« Quand avons-nous touché un arbre pour la dernière fois ? »

« Quand l’avons-nous senti, humé ? »

« Ou encore, quand l’avons-nous entendu ou écouté ? »

Ces questions, posées par Ernst Zürcher dans son dernier livre « Les arbres, entre visible et invisible » paru aux Éditions Actes Sud en 2016, nous interpellent et nous guident.

Ernst Zürcher est ingénieur forestier, docteur en sciences naturelles, professeur et chercheur en sciences du bois à la Haute École spécialisée de Berne (Suisse). Il nous livre un texte d’une grande richesse scientifique, mais aussi d’une grande ouverture, dans lequel la méthode scientifique est présentée comme un outil de compréhension du monde :

« Si les multiples phénomènes liés aux arbres et à leurs interactions avec l’environnement et l’homme apportent des réponses scientifiques à notre étonnement initial, force est de constater qu’il s’agit toujours d’un état de connaissance du moment, chaque réponse débouchant sur de nouvelles questions [1]. »

Après avoir passé en revue beaucoup de connaissances scientifiques et traditionnelles sur les arbres, comme l’impact des cycles lunaires et des marées sur le bois, le nombre d’or dans la nature, la longévité des arbres, les forêts médicaments ou encore l’effet de la musique sur les plantes, Ernst Zürcher, souligne l’importance d’un changement dans la gestion politique et sociale de l’agriculture et de la foresterie. Dans la mesure où chacun d’entre nous est responsable et acteur de notre réalité, l’auteur suggère de passer à l’action et poser un premier geste simple et puissant : planter un arbre.

« Que sait-on du changement profond qu’opère en nous l’action de planter un arbre ?… Demandons-nous si ce n’est pas donner vie au plus beau des rêves, ouvrir la voie à un avenir passionnant, que de donner à chacun l’occasion de planter un arbre…[2] »

Avec humilité, précision, rigueur, joie et émerveillement, cet ouvrage de divulgation scientifique fait un pas important vers la découverte des forces invisibles qui gèrent la vie. Il leur permet à nouveau de trouver une place dans notre façon d’observer la nature et leur confère une plus grande reconnaissance.

Car l’esprit humain a souvent eu peur de l’invisible en le jugeant trop vite de phénomène surnaturel. Je me rappelle pourtant de cette phrase de St Augustin :

« Le miracle ne contredit pas la nature, il contredit la connaissance que nous en avons. »

Le livre d’Ernst Zürcher m’amène à penser qu’effectivement tout est nature. Miracles et forces invisibles comprises…

 

Lia Rosso

 

Lien vers le livre : http://www.actes-sud.fr/catalogue/botanique/les-arbres-entre-visible-et-invisible

[1]_page 225
[2]_page 231

 


Lia Rosso est docteure en biologie et vulgarisatrice scientifique.
Elle est aussi l’auteure du roman scientifique Le Pituicyte (Rosso Éditions) , et travaille actuellement sur un deuxième ouvrage La nature sauvage en nous.

Crédit photo : Lukazs Lada (Unsplash)[:]