LE CEDRE (Centre de recherches)

 

VERS UN CENTRE DE RECHERCHE SUR L’IMPACT DE LA NATURE

 

                                                                                       

Depuis 2008, l’espèce humaine est devenue une espèce urbaine. Plus de la moitié de la population mondiale vit en effet aujourd’hui dans des villes ou de grandes agglomérations.

Déconnectée de la nature, aux prises avec une pollution dangereuse qui affecte sa santé cardiaque, pulmonaire et hormonale, la vie urbaine entraîne aussi son lot de problématiques de santé mentale :  augmentation des troubles de l’humeur et de l’anxiété, dépression ou burn-out sont le quotidien de millions de gens. Pour les populations défavorisées, souvent privées d’arbres et de verdure, le risque est encore plus grand. Les enfants qui n’ont pas passé leurs dix premières années près d’espaces verts voient ainsi leur probabilité de développer une maladie mentale à l’âge adulte s’élever à 55% par rapport aux autres.

La science sait aujourd’hui que la nature affecte positivement la santé, qu’il s’agisse de santé psychologique ou physique. Des milliers d’études publiées depuis les années 80 attestent que l’être humain, qui a passé la plus grande part de son évolution dans la nature, ne peut pas s’en séparer sans dommage. Le contact avec la nature diminue la mortalité, augmente le système immunitaire, la mémoire, restaure l’attention, répare la fatigue cognitive et le stress,  favorise la productivité et la créativité. La prévalence de 11 grandes catégories de maladies physiologiques est d’au moins 20 % supérieure chez les personnes vivant dans un environnement moins vert que chez celles vivant dans des espaces plus riches en éléments naturels.

LA NATURE, OUTIL DE SANTÉ PUBLIQUE ?

Tout cela, la science le sait. Mais les décisionnaires ?  Les gouvernements ? Les municipalités ? Les chefs d’entreprise ?

Pour que la nature devienne un enjeu de santé publique et privée, pour que le recours à la nature devienne l’enjeu de la société de demain, l’UDN souhaite créer le Centre de Recherche sur l’Impact de la nature (CEDRE).  

Il s’agira du premier centre mondial entièrement consacré aux  bienfaits de la nature, ayant pour objet d’étudier et de diffuser la recherche scientifique tout en permettant l’expérimentation individuelle de l’immersion dans un cadre préservé.

Nous souhaitons donc acquérir un domaine naturel dans lequel nous accueillerons des scientifiques de toutes disciplines, des décisionnaires publics et privés, et des individus responsables  pour progressivement implémenter une société intégrant la nature et son impact. Les bénéfices de nos activités sont entièrement consacrés à ce projet.

 

Activités du CEDRE :

  • Recherche
  • Rapports
  • Études de cas
  • Dossiers d’information sur les politiques et pratiques
  • Livres et publications spéciales
  • Bases de données